La persévérance du Druide

Il y a douze ans, presque jour pour jour, alors que je tenais une chronique dans le quotidien de la rue Saint-Jacques, je me souviens d’avoir parlé pour la première fois d’un nouveau logiciel québécois qui venait tout juste de sortir sur le marché. À l’époque, l’éditeur informatique Druide lançait sa première version d’Antidote, qu’on décrivait déjà comme étant «le premier véritable logiciel d’aide à la rédaction du français».

Dans les faits, Antidote n’était pas le premier outil linguistique à être offert sur le marché; seulement au Québec il y avait déjà le Hugo de Logidisque depuis un certain temps et le Correcteur 101 de Machina Sapiens. Mais le logiciel Antidote réussit rapidement à charmer les utilisateurs de Mac et de PC avec son approche très conviviale de la correction.

Les années ont passé, les compétiteurs ont cessé de mettre à jour leurs outils linguistiques, mais Druide a persévéré, remportant au passage prix, mérites et reconnaissance un peu partout dans la francophonie.

Cette quête vers la perfection d’un produit et cette volonté d’en offrir toujours plus aux utilisateurs sont sûrement des facteurs qui expliquent la longévité de l’éditeur et son succès auprès des consommateurs. À ça, il faut ajouter la détermination d’André d’Orsonnens, à la fois cofondateur, président du conseil et chef de la direction de Druide Informatique. Combien de fois ai-je croisé le grand Druide en chef dans des lieux publics, dans un stand ou sur une grande scène, pour présenter sa trousse linguistique.

D’ailleurs, l’engagement et le savoir-faire d’André d’Orsonnens ont été encore reconnus par le regroupement québécois d’entreprises qui oeuvrent dans les secteurs du jeu vidéo, du eLearning, de l’éducation et des services et applications Internet, qui l’a nommé président du conseil d’administration de l’Alliance numérique.

Si à ses débuts Antidote proposait un dictionnaire de 100 000 mots, 400 000 formes de conjugaison de verbes, une grammaire interactive et un correcteur grammatical, imaginez aujourd’hui. C’est à la fois un correcteur intégrant 25 000 corrections sémantiques, 42 filtres de correction qui surveillent la grammaire, la ponctuation, la typographie, 32 filtres de révision et 87 filtres d’inspection de fonctions, de modes, de mots rectifiés, etc.

Tout ça appuyé sur les connaissances que renferme une collection de dictionnaires intégrée à la trousse Antidote. On y trouve un dictionnaire de 117 000 mots écrits sous 680 000 formes, 10 000 noms propres, 360 000 définitions complètes, 26 000 locutions et un million de synonymes, d’hyponymes et d’hyperonymes.

Pour ceux qui veulent regarder plus loin sous le capot, j’ajoute qu’on retrouve également plus de 800 000 cooccurrences avec des exemples d’utilisation, la conjugaison de 9000 verbes aux temps simples et composés, 900 000 analogies et 160 000 citations.

Et puis, il y a aussi les guides linguistiques. Antidote intègre dix guides linguistiques qui aident à mieux comprendre la langue française et particulièrement son écriture. On trouve plus de 600 articles qui exposent les règles et conventions qui gouvernent la langue française.

Au printemps 2006, Druide lançait son service en ligne WebElixir pour permettre aux éditeurs de site Web et blogueurs francophones d’évaluer la qualité linguistique de leurs oeuvres. Et c’est probablement dans cette même mouvance, et aussi parce que Druide a toujours été un fidèle compagnon des utilisateurs Mac, qu’il n’est pas surprenant de voir l’éditeur Druide importer une version légère de son outil dans l’univers iPhone et iPod Touch. Antidote Mobile propose au creux de la main dix grands dictionnaires et guides linguistiques, mais malheureusement sans permettre la correction des textes, qui demeure l’exclusivité des ordinateurs.

Pour revenir à aujourd’hui et aux ordinateurs, Druide propose maintenant, pour le plus grand bonheur des adeptes des ordinateurs de petite taille, une mise à jour importante de son Antidote afin de mieux adapter l’outil linguistique au contexte du travail sur un ultraportable. Ces ordinateurs de petite taille qui possèdent généralement un écran de sept, neuf ou dix pouces de largeur, ce qui n’a rien à voir avec les écrans de 15, 17 ou 22 pouces de nos bureaux.

Druide en profite également pour rafraîchir le contenu linguistique de sa trousse en ajoutant 5000 nouvelles locutions dans la version RX v8. Cette nouvelle version intègre aussi des passerelles entre Antidote et la trousse de bureautique libre Open Office 3, ainsi que la nouvelle génération d’outils de l’éditeur Adobe comme InDesign CS4 et Illustrator CS4.

Pour passer à la version RX v8, les utilisateurs de la trousse Antidote doivent télécharger la mise à jour gratuite à partir du site de l’éditeur (www.druide.com). Pour ce qui est des utilisateurs d’une édition antérieure, ils sont invités à se procurer la mise à niveau vers Antidote RX à prix réduit. Je rappelle qu’Antidote fonctionne dans les environnements Windows, Mac et Linux.

Poster un commentaire

Classé dans Internet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s