Les petits joueurs s’imposent

L’année 2008 se termine un peu comme elle a commencé. En janvier, Bill Gates venait faire son dernier tour de piste annuel au Consumer Electronics Show devant un parterre de milliers de gens de l’industrie de l’électronique, pour leur indiquer pour une toute dernière fois la voie à suivre pour innover et intéresser les consommateurs. Quelques mois plus tard, il prenait sa retraite pour s’engager plus activement dans ses projets humanitaires.

La semaine dernière, on apprenait que Steve Jobs, l’âme du fabricant Apple, serait absent du Macworld de San Francisco en janvier prochain. L’année 2008 aura été celle de leur dernière grand-messe. Mais entre ces deux nouvelles, de nombreux produits sont arrivés dans nos vies, de nouveaux services ont été mis en ligne et de petits joueurs sont devenus plus gros.

L’événement techno le plus marquant de l’année demeure l’arrivée chez nous de l’iPhone et l’importance que l’appareil a prise dans le marché mondial. Chez nos voisins américains, l’iPhone est devenu le téléphone cellulaire le plus vendu aux États-Unis, selon la firme d’analystes NPD Groups.

La bonne nouvelle pour les consommateurs en 2008, c’est sûrement cette fin de bataille entre Sony et Toshiba pour savoir qui allait définir l’avenir du DVD de haute définition sur la planète. Le HD-DVD de Toshiba s’est incliné devant la force du lobby du Blu-Ray de Sony. Cependant, les consommateurs n’ont pas encore pris le virage du format, investissant encore dans leur collection de bons vieux DVD.

En parlant du monde du cinéma, une entreprise québécoise a marqué beaucoup de points auprès des grands de l’industrie cinématographique cette année. L’entreprise D-Box de Longueuil a maintenant comme partenaire les studios Sony, Disney, Fox, LionGates et Universal Studios qui encodent leurs films avec le logiciel de simulation de mouvement de l’entreprise longueuilloise. Même l’éditeur de jeux Electronic Arts commence à utiliser sa technologie pour ajouter la simulation de mouvement physique à l’expérience de jeu sur ordinateur.

Et c’est sans oublier l’ONF qui a lancé l’e-cinéma en Acadie en installant un premier réseau de salles équipées de serveurs, projecteurs et système de son pour y diffuser une programmation à l’attention de la population francophone. Dans un premier temps, les gens de Bouctouche, Caraquet, Edmundston, Kedgwick et Moncton auront accès à ce service pendant trois ans. Pour les autres, il y a cette initiative formidable encore peu connu: beta.onf.ca. Le portail permet de regarder en ligne un échantillonnage parmi les 12 000 productions signées par l’ONF depuis près de 70 ans.

Difficile de parler d’Internet sans parler de YouTube et de Facebook. Les deux sont toujours au sommet de leur catégorie. YouTube demeure toujours, et de loin, le portail vidéo le plus utilisé. Tellement utilisé qu’il obtient maintenant plus de requêtes que les moteurs de recherche de Yahoo et Microsoft.

Du côté de Facebook, l’attrait est toujours présent chez nous. Aujourd’hui, on compte plus de 9 141 400 d’utilisateurs Facebook au Canada, dont plus de 1 343 460 seulement au Québec. Et cette année, on ne compte plus le nombre d’entreprises qui ont décidé d’avoir une page Facebook ou, du moins, d’y laisser des traces par une page de fans ou, tout simplement, en y annonçant.

Côté jeux vidéo, la domination du marché par la console Wii de Nintendo s’est confirmée en 2008. Les consommateurs ont décidé d’investir dans une console bon marché qui livre du divertissement de façon ludique pour tous les membres de la famille plutôt que de dépenser pour acquérir des mastodontes de puissance comme la Xbox 360 de Microsoft ou la PS3 de Sony. Les deux joueurs haut de gamme devront réfléchir à cette décision des consommateurs et peut-être revoir leur approche commerciale.

L’année 2008 nous aura également rappelé la fragilité du réseau Internet. En début d’année, trois ruptures de câbles sous-marins en trois jours ont obligé des centaines de milliers d’internautes à rester dans le silence cybernétique.

Et puis je termine cette année 2008 avec une bonne pensée pour les gens de l’industrie du disque aux États-Unis. Les grandes maisons de disques américaines ont finalement décidé d’abandonner toutes les poursuites en rapport avec le téléchargement de musique par des internautes. Une décision qui survient après cinq ans de bataille où la Recording Industry Association of America (RIAA) a engagé des poursuites contre plus de 35 000 internautes. Dorénavant, la RIAA va plutôt prendre l’approche graduelle qui ira de la mise en garde envoyée par le fournisseur Internet jusqu’à la coupure de service.

Sur ce, je vous souhaite de passer de joyeuses fêtes, reposez-vous bien entre les rencontres des amis et de la famille et prenons rendez-vous pour le 12 janvier alors que je vous livrerai mes observations à la suite de ma visite annuelle au Consumer Electronics Show de Las Vegas.

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Internet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s