Nintendo réinvente sa console de jeu portable

À première vue, la nouvelle mouture de la console portable de jeu de Nintendo n’est pas très différente du modèle précédent. Quand on y regarde de plus près, cependant, la DSi offre une foule de particularités empruntées à la Wii qui amènent la console portable dans une autre dimension.

Hier, les inconditionnels des produits Nintendo se donnaient rendez-vous en magasin pour mettre la main sur la plus récente console portable du fabricant japonais. Après son lancement au Japon avant les Fêtes, sa sortie en Europe vendredi, elle arrivait hier en Amérique du Nord.

Pour être bien franc avec vous, je m’attendais à très peu de cette nouvelle console de jeu portable. Peut-être un peu plus de puissance, mais sans plus. Après tout, la Nintendo DSi arrive avec presque le même gabarit que la Nintendo DS Lite, le même design et toujours deux écrans. Mais c’était avant de l’avoir entre les mains.

J’accueillais donc cette nouvelle console de Nintendo avec un peu de scepticisme: après tout, que pouvaient-ils bien changer? La réponse, je l’ai eue quelques secondes après avoir mis l’appareil en marche. Nintendo a réussi à réinventer sa console portable. Sous les traits d’une console qui a déjà vendu plus de 100 millions d’unités, la DSi marche sur les traces de la révolution Wii et propose un appareil de divertissement beaucoup plus complet.

La nouvelle Nintendo DSi arrive avec un lot de nouveautés qui ajoutent à l’expérience de jeu, mais, également, à l’utilité de l’appareil dans le quotidien. En plus de jouer à des jeux vidéo en mode traditionnel, à l’aide de boutons, la nouvelle console amène une notion plus physique à l’aide de deux lentilles qui captent l’environnement du joueur et détectent ses mouvements.

À la liste des nouveautés, il faut donc ajouter ces lentilles qui permettent également d’utiliser la DSi comme un appareil photo, avec une qualité équivalente à celle de la majorité des téléphones cellulaires. Cependant, contrairement à votre cellulaire, la DSi propose également une trousse de logiciels à même la console pour retoucher les photos et s’amuser à les modifier.

L’arrivée de l’accès Internet sans fil embarqué à même la console permet également à Nintendo de lancer une boutique Nintendo DSi pour offrir gratuitement des logiciels qui bonifient les fonctions de l’appareil et, aussi, pour vendre des jeux et autres logiciels téléchargeables. Côté fureteur, le fabricant japonais poursuit son association avec l’éditeur norvégien Opera et propose une version adaptée du fureteur Internet de la Wii.

Cette Nintendo DSi arrive avec un menu d’accueil repensé qui propose une nouvelle ergonomie qui n’est pas sans rappeler les petites cases du menu principal de la Wii. Chaque case menant vers une fonction de l’appareil ou vers un jeu. Et parmi ses fonctions, le Studio de son DSi frappe l’imagination.

En plus de transformer la console de jeu en lecteur MP3, le studio sonore de la console propose aux utilisateurs d’enregistrer leur voix et de la modifier en appliquant différents effets sonores. Des heures de plaisir pour les plus jeunes et les plus vieux. J’ajoute, à ce chapitre, que le son des haut-parleurs de la console et celui offert au casque d’écoute ont aussi été améliorés.

La nouvelle console démontre également que le point de vue des utilisateurs a été entendu. Notamment par le déplacement du bouton de démarrage de l’appareil qui se transforme en bouton de retour au menu principal. Une petite modification à la console qui fait une grande différence dans l’aisance de son utilisation.

Sous le capot, la Nintendo DSi a remplacé le processeur principal de 67 MHz par un cadencé à 133 MHz. Même chose pour la mémoire vive de l’appareil qui passe de 4 Mo à 16 Mo. Évidemment, Nintendo aurait pu mettre plus de puissance et plus de mémoire au sein de sa nouvelle DSi, mais le coût de celle-ci en aurait fait les frais et aurait facilement dépassé son prix actuel de 199 $. Pour ce qui est de la mémoire de l’appareil, la DSi compense par l’ajout d’un lecteur de cartes SD.

Reste à voir maintenant le catalogue des jeux. Nintendo nous promet à l’avenir deux classes de cartouches pour la famille des consoles DS. Il y aura les jeux de la catégorie DSi Enhanced Game Card qui pourront également être utilisés avec les plus vieilles consoles DS, certaines fonctionnalités en moins. Et il y aura la catégorie DSi Game Card, incompatible avec les consoles antérieures, qui devrait proposer des jeux qui utiliseront à fond les nouvelles capacités de la DSi. Seule ombre au tableau, pour arriver à faire autant de pirouettes dans l’avenir, la DSi a dû laisser tomber son port pour accueillir les jeux de la génération Game Boy Advance.

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Internet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s