Le milieu rural réclament des accès publics au sans-fil

De plus en plus de citoyens s’organisent au Québec pour mettre en place des réseaux d’accès gratuit à Internet sans fil. Bien que le mouvement ait vu le jour à Montréal en 2003 avec la création de l’organisme Île sans fil, on a vu le dynamisme des troupes de ZAP Québec cet été, alors que de nouvelles bornes étaient installées sur les plaines d’Abraham pour compléter un ensemble de points d’accès dans la Vieille Capitale.

À Montréal, ce sont plus de 150 points d’accès gratuit qui composent un des plus grands réseaux du genre au pays. Île sans fil comptait en juillet dernier plus de 110 000 usagers qui fréquentent les cafés et autres endroits publics qui composent cette toile communautaire d’accès sans fil gratuit. Et son utilisation est simple, ici comme à Québec, il suffit de créer un compte usager à partir du site Web de l’organisme pour ensuite se brancher à l’un des différents points d’accès.

Mais je reviens sur le sujet aujourd’hui, car, il y a quelques jours, la Fédération québécoise des municipalités, qui regroupe plus de 1000 municipalités et MRC situées en milieu rural, déclarait ne plus vouloir que ses membres soient exclus en matière d’accès à l’Internet haute vitesse et de téléphonie cellulaire.

Le Soleil de Québec citait samedi le président de l’organisme et maire de La Pocatière, Bernard Généreux, qui disait: «Il faut absolument régler le problème d’accès à ces nouveaux outils de communication, et c’est la responsabilité de l’État de s’assurer qu’ils soient présents et disponibles partout.»

Alors, pendant que les élus municipaux demandent à Québec et à Ottawa de dépenser de l’argent dans le cadre de programmes de branchement des citoyens qui habitent hors des grands centres, des bénévoles travaillent eux à mettre en place des réseaux sans fil locaux. C’est notamment le cas dans le Bas-du-Fleuve avec l’organisme Z.A.P. Bas-Saint-Laurent.

Depuis janvier dernier, l’organisme à but non lucratif géré par des bénévoles élabore une stratégie pour doter la région de zones d’accès sans fil gratuit dans des lieux publics ou de passage. D’ici trois ans, l’organisme veut offrir l’accès à Internet dans les 116 municipalités du Bas-Saint-Laurent. À ce jour, près de 1000 établissements potentiels qui pourraient héberger une borne ont été recensés dans les 8 MRC du Bas-Saint-Laurent.

Au mois de juin, Z.A.P. Bas-Saint-Laurent a commencé une première phase pilote de déploiement des zones d’accès. On retrouve aujourd’hui huit bornes, dont une à Matane, une à Trois-Pistoles et six à Rimouski. L’objectif de cette première étape étant de vérifier la faisabilité technique du projet. Les deux prochains mois serviront quant à eux à recenser et à former les partenaires dans les diverses MRC.

Z.A.P. Bas-Saint-Laurent veut implanter les bornes dans les édifices municipaux, et dans certains commerces pour les municipalités de plus de 4000 habitants. Ce sera la première fois au Québec qu’une région entière offrira un tel service sur l’ensemble de son territoire. Car au Québec, hormis Montréal et Québec, il y a d’autres initiatives citoyennes dans le domaine. Je pense aux organismes Ottawa-Gatineau Wifi, ZAP Sherbrooke, Centre du Québec sans fil, Shawinigan sans fil, Montérégie sans fil et Communautel dans les Hautes-Laurentides.

Un regroupement est d’ailleurs né de toutes ces initiatives pour faire bénéficier l’ensemble des Québécois du savoir-faire qui se développe au fil des divers projets. Et c’est ainsi que l’Alliance communautaire du sans-fil soutient les initiatives émergentes en partageant leurs ressources, leur expertise, leurs expériences variées ainsi que leur savoir-faire.

En terminant, un mot pour souligner la tenue d’une exposition au Musée informatique de Montréal situé au Pavillon d’Éducation communautaire Hochelaga-Maisonneuve sur le boulevard Pie-IX. Du 3 au 9 septembre inclusivement, l’iMusee présentera en collaboration avec le Musée de l’informatique de Paris l’exposition intitulée L’Aventure de la micro-informatique. Si vous désirez faire un voyage dans un temps pas si lointain, vous pourrez y apprécier une sélection d’appareils qui représentent l’histoire de la micro-informatique. De l’Altair au ZX-81, en passant par de nombreux PC, Mac, Osborne et autres appareils tous fonctionnels.

Poster un commentaire

Classé dans Internet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s