Les éditeurs de dictionnaires misent sur la diffusion en ligne

Cette année, lors de la rentrée scolaire, les parents ont eu un dilemme de plus lors de l’achat des nouvelles fournitures scolaires. Ceux qui désiraient faire l’acquisition d’un dictionnaire encyclopédique, à défaut de choisir un autre type d’ouvrage comme le Multidictionnaire de la langue française, avaient maintenant le choix entre deux ouvrages, le Dixel ou Le Petit Larousse. Loin de moi la prétention de vous dire lequel est le meilleur, mais permettez-moi de m’intéresser au virage numérique de ces deux éditeurs.

Cette année, Le Robert comme Le Larousse proposent à leurs fidèles une passerelle vers une version Internet de leur ouvrage de référence. Un virage électronique qui ne date pas d’aujourd’hui puisque, déjà en 1996, je me souviens avoir fait un banc d’essai avec les versions cédéroms du Petit Robert et du Bibliorom de Larousse.

À l’époque, le dictionnaire sur un autre support que le papier était nouveau, et l’innovation marquait l’entrée des dictionnaires dans un nouveau siècle. Malheureusement, ce type de support est maintenant devenu presque désuet alors que la plupart des éditeurs décident de miser sur le contenu en ligne ou sur une version pour téléphones cellulaires. Mais à l’époque, comme aujourd’hui, le choix entre les deux demeurait une question de chapelle.

Le Dixel de Robert

L’arrivée du dictionnaire en format numérique était devenue incontournable avec la prolifération des logiciels de bureautique, principalement pour le traitement de texte. Et c’est ainsi qu’aujourd’hui, la génération Internet menant la parade, les deux éditeurs de dictionnaire encyclopédique transportent maintenant la guerre des dictionnaires sur le Web.

Avec son Dixel, Robert propose un code personnel unique dans chaque exemplaire qui permet à l’utilisateur d’accéder gratuitement à la version Internet de l’ouvrage pendant quatre ans. Si vous désirez vous faire une idée de ce qui est disponible en ligne, Robert propose gratuitement un accès aux définitions de la lettre D à partir de son site. La présentation est simple, l’accès aux définitions est rapide et on joue intelligemment les hyperliens pour faire le pont entre des définitions et des dossiers sur des sujets connexes. Mais cette version en ligne manque d’une optimisation multimédia où l’on pourrait trouver des liens vers du contenu audio et vidéo, par exemple.

Cependant, l’accès à la conjugaison intégrale des 6200 verbes du dictionnaire est apprécié, comme le florilège de 3000 citations de 600 grands auteurs et la sélection de 500 sites Internet de référence. L’historique des articles consultés ainsi que le système de marque-pages pour constituer des dossiers personnels sont également des outils fort utiles. Dernière chose à ne pas négliger, Robert assure la mise à jour de ses dossiers en ligne constamment, un avantage sur la version papier.Côté Larousse

De son côté, Larousse propose son Petit illustré avec une version cédérom, comme par le passé. Rassurez-vous, celui-ci a été mis à jour avec la plus récente version du dictionnaire et nous propose ainsi en mode local l’intégrale du Petit Larousse illustré 2010. Encore cette année, il est possible de verser tout le contenu du dictionnaire sur le disque dur de son ordinateur. Souvenez-vous cependant de l’emplacement où vous aurez rangé le cédérom, car de temps à autre, l’ordinateur demandera à vérifier l’existence du cédérom.

Chez Larousse, la présentation est simple, mais elle offre un avantage sur son concurrent, les mots sont accessibles par l’index au cas où vous cherchez le bon mot ou par requête comme avec Le Robert pour vérifier un mot bien précis. Côté multimédia, cette version n’en donne pas tellement plus que le Robert et gagnerait à s’inspirer de son ancêtre le Bibliorom pour bonifier l’offre.

Si l’accès Internet est un préalable et que vous désirez demeurer dans l’univers Larousse, une visite au site Web encyclopédique de Larousse devrait peut-être s’ajouter à votre journée puisque l’éditeur propose depuis un certain temps une encyclopédie gratuite en ligne. À la fois nourri par des textes de la rédaction de Larousse et par une communauté d’utilisateurs à la Wikipedia, l’outil représente un bel exemple du savoir francophone sur la planète.

En conclusion, on pourrait dire que la version numérique du Dixel est parfaite pour celui ou celle qui a un accès Internet en continu. Mais si ce n’est pas le cas, que vous emportez le portable à la campagne, alors vous voudrez avoir une version installée en local comme l’offre Le Petit Larousse illustré. Si vous désirez combiner le meilleur des deux, et si vous possédez un iPod Touch ou un iPhone, vous pourrez utiliser le Dixel en ligne et vous procurer la version du Larousse pour iPhone à l’AppStore d’Apple pour 6 $.

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Internet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s