La téléphonie mobile a une très grosse année devant elle

Chaque année, deux événements donnent le ton à l’industrie de l’électronique pour le reste de l’année. Il y a d’abord la grand-messe du Consumer Electronics Show de Las Vegas et il y a le World Mobile Congress qui se tenait la semaine dernière à Barcelone. Cette dernière rencontre permet de prendre le pouls de l’industrie du cellulaire sur la planète.

À en juger par les annonces faites ces derniers jours, l’année 2010 nous réserve encore de belles surprises dans le domaine des appareils et des services offerts aux utilisateurs de cellulaires. Le chiffre le plus frappant de cette édition, c’est sûrement cinq. L’Union internationale des télécommunications confirme qu’il y aura plus de cinq milliards d’abonnements aux services cellulaires dans le monde cette année. Des abonnements qui permettent à des cellulaires d’être branchés aux réseaux cellulaires, mais également, le branchement d’appareils comme les tablettes iPad ou ExoPC.

L’année 2010 sera également marquée par l’arrivée de nouveaux systèmes d’exploitation cellulaires. Samsung a officiellement présenté son propre «Bada» qui sera au coeur du nouvel appareil Wave. Cependant, le système qui fait jaser, c’est la nouvelle mouture du système de Microsoft, le nouveau Windows Phone 7.

À défaut de sortir son iPhone, Microsoft a décidé de transformer tous les appareils de ses partenaires en super baladeur Zune avec une nouvelle interface qui n’est pas sans rappeler l’interface du baladeur. Microsoft fait le pari que les utilisateurs des téléphones équipés de son logiciel vont apprécier ses fonctions de personnalisation et l’importance qu’il accorde au divertissement. Notamment par la création d’une passerelle entre le cellulaire et l’univers de Xbox Live.

De son côté, Google met l’accent sur de nouveaux appareils qui fonctionnent grâce à son système d’exploitation Android. Selon Google, 60 000 appareils équipés d’Android seraient vendus chaque jour dans le monde. Aujourd’hui, Android équipe 26 modèles d’appareils dans 48 pays. C’est donc une bonne nouvelle pour la communauté des utilisateurs d’Android qui est de plus en plus intéressante aux yeux des développeurs d’applications.

Parlant d’applications, un nombre de plus en plus important d’opérateurs cellulaires milite aujourd’hui pour une plateforme commune pour la création et la distribution d’applications pour les téléphones cellulaires. Barcelone aura vu la naissance d’un consortium de 24 opérateurs qui souhaitent des applications compatibles. La Wholesale Applications Community, c’est leur réponse aux Android Market de Google, App Store d’Apple et BlackBerry App World.

Dans ce domaine, le Canada semble faire figure de pionnier avec les trois grands du cellulaire qui annoncent la création du projet pilote OneAPI. Les Bell, Rogers et Telus vont offrir des outils de développement communs pour permettre la création d’applications qui pourront fonctionner sur les trois réseaux et avec un grand nombre d’appareils. La priorité du développement sera donnée aux applications de géolocalisation, de messagerie et de paiement.

L’autre défi qui se profile à l’horizon pour les opérateurs de réseaux cellulaires, c’est la gestion de leurs réseaux. Avec tous ces téléphones qui permettent la navigation sur Internet, le téléchargement de documents, la vidéoconférence, les réseaux sont de plus en plus surchargés. Et l’apparition d’une nouvelle génération d’appareils branchés comme les tablettes informatiques ne viendra pas faciliter la chose. Les opérateurs doivent veiller au grain pour éviter la saturation de leurs réseaux.

Cette édition de Barcelone aura été marquée également par deux absents. D’abord, Apple qui boude systématiquement ce type de salon même s’il est devenu l’un des joueurs incontestables de l’industrie. Et puis, Nokia avait décidé de faire chambre à part. Nokia qui vend toujours plus d’un million et demi de cellulaires par jour et qui détient 38 % du marché dans le monde.

Le fabricant avait fait connaître sa décision à l’automne, mais son absence dans l’enceinte du congrès a nourri les rumeurs. Même si cette absence avait été motivée par la nécessité d’économiser au sein de l’entreprise, cela n’a pas empêché le fabricant numéro un de s’installer dans un immense immeuble adjacent au salon pour y tenir ses activités comme par les années passées.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Internet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s