Sony entend se mettre en travers du chemin d’Apple

Jeudi dernier, la planète techno semblait bouleversée par l’annonce du fabricant Sony qui confirmait préparer une nouvelle génération de produits qui viendront concurrencer l’iPhone et l’iPad d’Apple. Pourquoi tant de surprise? Sony produit depuis longtemps des téléphones cellulaires, il est présent dans le jeu vidéo depuis aussi longtemps et il a même son lecteur de livre électronique depuis plusieurs années. Alors, pourquoi toute cette frénésie autour de cette annonce?

Probablement pour toutes ces mêmes raisons. Sony est à l’heure actuelle le premier et probablement le seul fabricant de produits électroniques qui possède depuis aussi longtemps toutes les composantes qui forment le propre de ce qu’est un cellulaire iPhone ou sera la tablette iPad d’Apple. En plus, Sony possède un vaste catalogue de contenu (jeux vidéo, musique, livrels, etc.) pour nourrir ces nouveaux appareils.

C’est donc probablement la première fois qu’Apple pourrait avoir un concurrent de taille pour deux de ses produits. Pour le moment, on sait que Sony prépare un nouveau téléphone intelligent qui devrait en faire autant que l’iPhone et qui serait compatible aux milliers de jeux de la série PlayStation. Côté tablette informatique, Sony veut en faire autant avec un produit aussi puissant, sinon plus, que la tablette iPad.

Une tablette qui prend du retard: elle devait sortir à la fin du mois, et Apple annonce maintenant le 3 avril comme date de sortie en magasin aux États-Unis uniquement. Pour les autres pays, dont chez nous, il faudra patienter jusqu’à la fin du mois d’avril. Et encore, cette première livraison de l’iPad ne sera pas équipée de la fonction cellulaire; celle-ci sera disponible seulement au courant de l’été.

Pour revenir à Sony, le défi demeure grand pour le fabricant japonais. Il doit maintenant proposer des appareils qui soient agréables à regarder et à utiliser. Sony, qui possède un excellent savoir-faire au sein de son entreprise, doit maîtriser le délicat mariage entre la création d’un appareil visuellement agréable à regarder et pratique à utiliser, avec une interface fluide et naturelle. Tout ça, sans violer de brevets enregistrés par Apple, Nokia, Google ou autres éditeurs de systèmes d’exploitation pour cellulaires.

Car s’il est un domaine où les fabricants deviennent de plus en plus chatouilleux sur les similarités entre une interface et une autre, c’est bien dans le secteur des appareils cellulaires intelligents. Les consommateurs apprécient l’approche simple d’Apple, et les autres fabricants semblent s’en inspirer sans la copier. Mais ça n’empêche pas Apple de poursuivre un concurrent comme HTC pour violation de 20 brevets qui protègent son iPhone. HTC fabrique notamment les appareils cellulaires de Google.

De plus, cette opération est importante pour Sony, car ces nouveaux produits représentent également de nouvelles plateformes de distribution pour son vaste réseau de contenu en ligne Sony Online Service. Un réseau qui offrira bientôt des jeux vidéo, chansons, films et émissions de télévision comme le fait la boutique iTunes d’Apple depuis quelques années. À la différence près que la nouvelle boutique japonaise offrira uniquement ses produits aux appareils Sony. De là l’importance pour Sony d’augmenter considérablement le parc des appareils qui peut s’y brancher pour consommer des produits culturels.

Reste qu’entre-temps, les yeux sont encore rivés vers Apple qui va bientôt mettre sur le marché sa tablette iPad. Une tablette que certains analystes du domaine semblent encore bouder. Et la confirmation durant le week-end que celle-ci ne pourrait pas être reliée à l’iPhone pour bénéficier d’une passerelle cellulaire vers Internet a ajouté au scepticisme de certains.

Reste que le fabricant Apple a encore une carte dans son jeu d’ici l’été. Au printemps, le fabricant devrait lever le voile sur la quatrième génération de son téléphone cellulaire et c’est à ce moment-là que nous pourrions avoir des surprises quant aux nouvelles orientations que l’iPhone 4 pourrait prendre dans le paysage des télécommunications.

Autre joueur à surveiller d’ici le printemps, l’équipe de Rimouski qui prépare la sortie de la tablette ExoPC. Elle aussi profite du retard de la sortie de l’iPad pour revoir sa date de mise en marché. Et puis, j’apprenais il y a quelques jours une alliance importante entre l’équipe de Rimouski et une grande entreprise des technologies de Montréal. Une association qui va permettre à l’équipe de Jean-Baptiste Martinoli de se concentrer sur l’important, la machine.

Poster un commentaire

Classé dans Internet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s