La Chine explique sa politique Internet

En Chine, l'Internet passe aujourd'hui par le cellulaire

La Chine vient de publier en début de semaine un livre blanc sur sa politique Internet. Un geste qui s’explique sûrement par le chassé-croisé entre Beijing et Google il y a quelques mois encore. Mais cette fois, c’est le gouvernement chinois qui prend sa plume pour expliquer à ses partenaires actuels et futurs pourquoi elle agit de la sorte.

Dans le document de 31 pages intitulé « L’internet en Chine », le gouvernement chinois souligne à nouveau la garantie de la liberté d’expression de ses citoyens sur Internet. On peut y lire, « la liberté d’expression des citoyens, aussi bien que le droit du public de savoir, de participer, d’être entendu et de contrôler ».

Rendu public par le Bureau de l’Information du Conseil des Affaires d’Etat, l’ouvrage veut servir d’outil pour mieux comprendre le bilan actuel du développement, de l’utilisation d’Internet et des politiques adoptées par la Chine dans le domaine de l’Internet. Selon l’ouvrage, 45 % de la population chinoise aura accès à Internet d’ici cinq ans, comparativement à 29 %, l’an dernier.

Le gouvernement chinois dit encourager et soutenir le développement et l’application d’Internet dans le pays sur quatre axes adoptés dans le cadre d’une politique chinoise en matière d’Internet : utilisation active, développement scientifique, administration en vertu de la loi et sécurité garantie.

Mais au passage, le livre aborde également l’impact d’internet sur les jeunes chinois. En fait, on confirme que les mineurs sont devenus le plus grand groupe d’abonnés à Internet dans le pays. À la fin de 2009, un internaute chinois sur trois était mineur.

Et pour assurer leur sécurité sur Internet, face à la pornographie, la violence, les jeux d’argent et autres « contenus préjudiciables », le gouvernement dit vouloir accorder la priorité à la protection des mineurs dans le travail global des programmes sur la sécurité de l’information sur Internet.

Mais la publication de ce document, c’est également l’occasion pour l’administration de Beijing de faire appel à la coopération internationale pour garantir la sécurité d’Internet. La Chine déclare que « tous les pays, sur la base de l’égalité et des bénéfices mutuels, doivent endosser la responsabilité de maintenir la sécurité d’Internet dans le monde, et partager les opportunités et les progrès apportés par le développement d’Internet.»

Quelques chiffres tirés du livre blanc en terminant. D’abord, le fossé numérique chinois entre villes et campagnes existe bel et bien. Selon les données du gouvernement, la population urbaine représente 72 % des abonnés, contre 28 % pour les ruraux. De plus, 40 % des gens qui peuplent l’est du pays sont branchés à Internet alors que seulement 22 % de la population à l’ouest du pays est branchée.

Et puis, il faut quand même souligner l’étendu du gigantesque réseau Internet qui silionne l’immense pays. La Chine a investi plus de 658 milliards de dollars dans son réseau national de 8 267 millions de kilomètres de fibre optique entre 1997 et l’an dernier. On dit que 91 % des villages du pays ont maintenant accès à Internet et l’an dernier, le gouvernement a misé sur le développement de la téléphonie 3G.

Et aujourd’hui, presque tout le territoire chinois serait couvert par la nouvelle génération de réseau cellulaire. Un vaste réseau de communication qui permet à 384 millions de Chinois d’avoir accès à Internet.

Advertisements

1 commentaire

Classé dans Réflexion

Une réponse à “La Chine explique sa politique Internet

  1. marc lessard

    Super ton billet sur la chine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s