Une nouvelle balado techno au Québec

Radio-Canada lance aujourd’hui une nouvelle baladodiffusion produite par l’équipe rédactionnelle du blogue techno Triplex. Une initiative qui vient combler un vide dans l’offre radio-canadienne depuis la fin des balados du carnet Techno et de Mi5.

D’abord, bravo à l’équipe de Triplex qui nous arrive avec cette balado qui vient compléter l’offre textuelle. La première édition est prometteuse et l’idée d’aller chercher l’animateur et journaliste Philippe Marcoux permet d’avoir une émission rythmée et orientée, ce qui manque souvent dans des podcasts de chez nous. Un animateur professionnel, ca demeure un professionnel et ça s’entend…

Ma seule réserve, il faut bien être critique, c’est la surproduction. La beauté d’un podcast, c’est d’avoir du temps. Malheureusement, la réalisation passe son temps à entrecouper les discussions très intéressantes par des transitions musicales pour enchaîner les sujets. C’est vraiment agaçant parce que la discussion est intéressante. Laissez les auditeurs choisir, si je trouve ca trop long, j’avancerai moi-même le curseur. Insérer des chapitres au lieu de nous balancer des intermèdes. A la limite, faite du montage, mais arrêté de charcuter la discussion avec de la musique…

Sinon, difficile pour moi de ne pas comparer le podcast Triplex à la version antérieure que je réalisais dans une autre vie avec les Philippe, Marie-Claude, Louis et Jean-Philippe intitulée Mi5. Si je me fie à cette première édition, j’avoue que cette balado version Triplex est beaucoup plus intéressante à mes oreilles d’amateur de techno, car elle réunit 3 geeks bien branchés qui discutent et partagent de l’info au grand plaisir de l’animateur et des auditeurs. Bravo Gina, Laurent, Martin et bien sûr Philippe pour votre demi-heure techno. J’ai déjà hâte à la prochaine et on espère le rendez-vous hebdomadaire.

Par ici pour écouter la balado de Triplex…

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Internet, Réflexion, Technologie

5 réponses à “Une nouvelle balado techno au Québec

  1. J’ai écouté la balado et j’ai eu l’impression d’entendre une infopublicité pour Apple. J’exagère un peu mais bon c’est l’impression qui m’en reste. Et personnellement je trouve que ça aurait pu ne durer qu’une dizaine de minutes tout au plus. Pourquoi ai-je toujours l’impression que Radio Canada et Apple couchent ensemble? C’est loin d’être une mauvaise émission mais…

  2. Vous avez un bon point Serge et je suis certain que la rigueur journalistique de Philippe Marcoux l’amènera à revoir son approche lors d’une prochaine édition. Donnons le bénéfice du doute aux joueurs, peut-être que le réalisateur à tout coupé au montage pour faire plus court ;-)

    Mais effectivement, les gens autour de cette table sont tous de grands utilisateurs de produits Apple. La photo du studio l’illustre bien la situation ;-)

    Il aurait été opportun d’au moins mentionner un concurrent comme Galaxy de Samsung ou Playbook de Research in Motion qui ont quand même des millions de tablettes sur le marché. Vous avez raison. Pour le lien entre les deux entreprises, ça, c’est moins évident, du moins, « dans mon temps » ;-)

    La prochaine édition aura sûrement moins les traits d’une infopub Apple, j’en suis certain…

    P.S. Peut-être que si un des participants au podcast visite ce blogue, il pourra commenter votre malaise. En tout cas, merci de l’avoir partagé avec moi…

  3. Malgré tout, on en a parlé des Android. (On est resté dans le studio au moins 1 heure et plus — mais il reste 30 minutes au montage). On a discuté du Playbook aussi. Mais on a passé beaucoup de moins de temps à discuter sur les diverses plateformes et plus sur les usages. Un argument intéressant qui a été soulevé en studio était l’ergonomie des interfaces pour le grand public. Les interfaces se ressemblent beaucoup, et à première vue, les personnes du grand public ne font pas nécessairement la différence. Un point que j’avais abordé, pour avoir moi-même un Android, est que la couche «informatique» du OS me semble plus présente sur les Android que sur les iOS (toujours sous l’angle de l’ergonomie, donc de la perception de l’interaction et des usages). Ce point me faisait conclure qu’avoir un tablette OS Android (et encore davantage pour un Playbook), on se retrouve avec un «autre ordinateur». Mon impression c’est qu’une personne «non geek» qui a une tablette iOS, possède «une tablette», pas un «ordi». À l’inverse le geek risque de préférer Android pour (justement) le potentiel d’ouverture de cette «tablette ordinateur» (du moins sous Android). Pour mon oncle (c’est l’extrait qu’on entend dans la ballado), je lui ai recommandé la tablette iOs, il a acheté un tablette Android. Et il ne l’utilise pas. «Pcq il n’a pas le temps de l’apprendre». Le grand public a ses raisons, que la raison ne connait pas.

  4. Pour ce qui est du formatage audio, j’ai moi-même une grande préférence personnelle de vraiment moins rythmer la balado avec de la musique en fonction du chronomètre (elle vient ponctuer aux 5 minutes environ) et plus en fonction de ce qui est dit (il y a des sujets où on ne passe que 2 minutes et d’autres 10 minutes). Une balado n’a aucun besoin d’éviter d’ennuyer quelqu’un coincé dans sa voiture –s’il choisit d’écouter un fichier balado, c’est pour le contenu qui y est développé de façon moins formaté.

    J’aime quand même le son que ça donne, c’est dynamique, ils ont fait du bon boulot. Mais j’aimerais bien ne pas avoir l’impression de me faire couper au milieu d’une discussion et de savoir que des arguments sont retirés pour des raisons de temps. Pas dans une balado, en tout cas…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s