Un Québécois sur deux achète en ligne

Qcachatenligne2015Le mois dernier, le CEFRIO publiait un portrait du commerce électronique au Québec en 2014. Le fait le plus important de cette étude de comportement : un adulte québécois sur deux a fait des achats en ligne l’an dernier. Une donnée importante qui devrait être alarmante pour les commerçants québécois qui tardent encore à être présents sur le Web.

Selon l’étude NETendances, en 2014, les cyberacheteurs québécois ont dépensé en moyenne 292 $ par mois. On peut donc estimer à 6,6 milliards de dollars les dépenses totales des Québécois sur Internet en 2014. Et malheureusement pour l’économie québécoise, peu de cet argent là est resté ici, les consommateurs branchés ne trouvant pas chez nous ou trouvant mieux et moins cher ailleurs.

Autre donnée intéressante, c’est de voir l’augmentation des achats en ligne à partir d’un appareil mobile. Que ce soit le téléphone intelligent ou la tablette, ces appareils permettent à un Québécois sur quatre de répondre plus rapidement à une stimulation. Plus besoin de se rendre à l’ordinateur, le démarrer et de cliquer jusqu’au bon site web. L’appareil de consommation par excellente est à notre portée, jour et nuit, à quelques centimètres de nous, en tout temps.

Là où l’Internet confirme son importance dans le paysage de la consommation, et ce, pour une majorité de Québécois, c’est comme outil de recherche et de renseignements. Plus de trois Québécois sur quatre utilisent Internet pour acheter, en s’informant d’abord avant de faire l’acquisition d’un bien ou d’un service.

Et finalement, qu’en est-il de ce Québécois sur deux qui hésite encore à acheter en ligne ? Eh bien, selon l’enquête du CEFRIO, trois raisons expliquent son absence :

– Son besoin de voir, de tester ou d’essayer le produit avant l’achat.
– Il n’est pas encore à l’aise avec le processus d’achat en ligne.
– Il ne fait pas confiance aux sites Internet des commerçants en ligne.

Si le sujet vous intéresse et que vous désirez plus de détails sur cette enquête, le CEFRIO propose un résumé gratuit de son étude en format PDF. Bonne lecture!

Advertisements

1 commentaire

Classé dans Étude, Consommation, Internet

Une réponse à “Un Québécois sur deux achète en ligne

  1. Étude plutôt intéressante qui confirme la tendance quant à l’évolution du commerce. Les achats en ligne modifient nos habitudes de consommation. Par exemple, j’achète du saumon fumé du pacifique directement du producteur en Colombie-Britannique car il est difficile de trouver le même localement. Par contre, j’achète moins de saumon fumé que je trouve dans mon épicerie habituelle. Un tel comportement, s’il est reproduit par beaucoup de personnes, aura des incidences sur le transport des marchandises, l’environnement, etc. Ce genre de phénomène devrait être étudié par le CEFRIO.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s