Facebook doit identifier l’auteur d’une vidéo porno intime

Facebook logoEn Hollande, une jeune femme de 21 ans a réussi à convaincre le Tribunal d’obliger Facebook de révéler l’identité de la personne associée à la mise en ligne d’une vidéo de « vengeance pornographie » dans les 14 jours.

La « vengeance pornographie » ou en anglais « revenge porn » décrit la publication sur Internet de photos ou vidéos intimes d’une personne, souvent à la suite d’une rupture, dans le but d’humilier la victime.

La vidéo en question date de 2011 alors que la jeune femme était encore mineure et avait participé à l’enregistrement de cette vidéo lors de relation intime avec son amoureux du moment. Le malheur pour la jeune femme, c’est que cette vidéo est apparue sur Facebook et que bien qu’elle a été retirée au bout d’une heure, des copies ont été faites du document et aujourd’hui des sites web le proposent à ses visiteurs

De son côté, l’ancien amoureux de la jeune femme dit ne pas être à l’origine de la publication de cette vidéo sur Facebook ou sur Internet.

Pour ce qui est de Facebook, le géant affirme ne pas pouvoir identifier la personne, car le compte à l’origine de cette publication a depuis été supprimé. Un commentaire plutôt surprenant alors que Facebook a la réputation de tout garder sur ses serveurs, même les comptes fermés par leurs usagers. En tout cas, Facebook a 14 jours pour répondre à la justice néerlandaise.

Poster un commentaire

Classé dans Internet, Réseaux sociaux, Societe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s