Les marques lancent leurs émojis

smileySi vous trouviez que c’était difficile quelque fois de vous y retrouver avec les émoticônes, tenez-vous bien, les choses sont loin de se simplifier. Si vous avez regardé récemment la question, vous avez vu qu’il est maintenant possible, d’écrire des messages avec les petites icônes à partir du clavier de votre téléphone intelligent. Révolu l’époque où on utilisait un deux-points, un trait d’union et une fermeture de parenthèse pour faire un petit bonhomme qui souri. Aujourd’hui, l’icône existe déjà sur le clavier de la plupart des applications que nous utilisons. 

Mais là, la partie se complique alors que la nouvelle mode pour les entreprises, c’est de débarquer avec leurs propres émoticônes. Et on ne parle pas de petits joueurs… Disney, McDonald et même Duracell voudraient bien faire leur place dans le langage iconographique des gens branchés.

mcdo smileyPour y arriver, McDo lance même une application pour ajouter l’image de ses produits à votre clavier principal… Plus besoin d’écrire Big Mac, une icône et votre correspondant comprendra rapidement ce que vous désirez manger.

Si le sujet vous intéresse, BFMTV a fait un bon papier qui résume bien la situation et le défi de marketing entourant ce nouvel outil de placement de produit…

Enfin, si vous êtes nostalgique de la bonne vieille époque des binettes créées à l’aide des caractères d’un clavier qwerty… Visitez le Dictionnaire des Binettes pour retrouver plus de 350 binettes…

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Consommation, Internet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s